Raccourcis

Le District

Site du District 1750 du Rotary Club
Rotary 1750
Espace membre - Se connecter

Archives 2011-2012

Actualités Rotary

Archives 2015-2016

Archives 2014-2015

Archives 2013-2014

Archives 2012-2013

Archives 2011-2012

30ème aniversaire et Passation de pouvoir
1er partie de l’Action FENKAM 2012
La performance dans l’entreprise au travers de la relation
Conférance Angela SUTAN
Jean-françois BUET élu Président de la FNAIM
Coférence "l’assesseur citoyen"
Bourses Rotary 2012 - Encore un três bon cru
Action Professionnelle : Point sur l’action 2012
Foulées Rotariennes
50 ans du Rotary Dijon Cote d’Or
Nous avons besoin de vous...
Remise de Chèque pour l’ASSPPRIGAA
Projet FENKAM : Prochaines étapes
MFR Madagascar - Le dossier part à Evanstone
La soirée des Talents
Un autre oeil sur le monde
Regarder toujours plus loin...
Résistance bactérienne aux antibiotiques : une réelle menace ?
10ème anniversaire de Verbier
Rotaract Dijon
Point Com’6
MFR Madagascar - Rencontre à Dijon
La défense en Europe face à la dette
End Polio Now
MFR Madagascar et Quetigny
Mon métier, demain
Spectacle & Fondue
Point Com’5
Action Antic-Tabac 2011-2012
Boursier 2011 : "La grive à pied jaune"
FAIRE LE BIEN DANS LE MONDE
"Si plus tard, j’étais..."
“L’apprentissage du français par les enfants et les causes de l’échec scolaire précoce.”
Soirée d’intronisations sur fond de conférence énergétique
Entreprendre pour Aprendre
Des nouvelles de Guy Aubertin
Projet FENKAM : Campagne 2012
Point Com’4
Action professionnelle 2011-2012
Aquarelle en Musique
Opération Galettes
Le Grand Raid
Développement et perspectives ESC Dijon
Cartes Oiseaux Buffon
Action Anti-Tabacs 2012
Chasse et Ecologie
Point Com’ N°3
Match de Tennis Nationale 1
Station d’épuration de Dijon
Présentation de la convention de Lisbonne
Collecte de la Banque Alimentaire
SNEHASADAN
Bourse du Rotary 2011-2012
Le droit à la vue
Vincent DELATTE nouveau Président du Crédit Agricole Champagne-Bourgogne
Deux chèques pour les tout-petits
News de Thierry MARTEL
Le Rotary vous remercie
Electriciens Sans Frontières
Conférence sur Bourgogne Mobilité Electrique
Vente d’Art Africain
PIMMS de Dijon
Espoir en tête 2012 - "Cheval de Guerre"
Bilan 2011 du Microcrédit au TOGO
Soirée historique d’intronisations
Action Professionnelle
Projet FENKAM : une belle mobilisation du club !
1er trophée de Golf Champêtre René Chevalier
Handisport s’associe au Klube pour l’événement annuel Handipassion’Entreprise.
Transformer les nouvelles générations en future génération de Rotariens
Le Rotary club de New York et le 11 septembre
Tournoi de golf du Gouverneur du District 1750

Archives 2010-2011

Archives 2009-2010

Archives 2008-2009

Rotary Dijon Ducs de Bourgogne

MFR Madagascar et Quetigny

lundi 13 février 2012


Thierry et Jean nous ont fait découvrir le projet de soutien et d’aide à la création de MFR (Maisons Familiales et Rurales) à Madagascar. Nos duettistes sont allés vérifier sur place la faisabilité du projet et les possibilités d’AIPM pour une aide à ces structures.
Les MFR. Elles sont nées entre les 2 guerres, au moment où le mouvement agricole créait les coopératives (mouvement mutualiste) Elles répondent au besoin de formation des enfants de paysans à la campagne.
Dès la création la formation est toujours en alternance, les élèves en internat et les parents impliqués dans le conseil d’administration. Elles comportent toutes au moins trois salariés : un directeur, une intendante dite maitresse de maison et un instructeur formé au moins.
Progressivement, elles se multiplient en France. Parti de l’Ouest du pays, ce mouvement d’enseignement libre (ce sont les parents qui payent en espèce ou avec les produits de la ferme). Se structure progressivement avec des départements, des régions et un échelon national. A chaque échelon un directeur et un président, départemental régional et national .Ces écoles obtiennent une aide des conseils régionaux et une reconnaissance de l’état avec l’obtention de pouvoir délivrer des diplômes reconnus, elles passent sous contrat avec l’état, sous Rocard alors premier ministre mais elles ont conservé le droit de recruter leurs enseignants. Le financement se complète alors par une dotation de l’état à l’élève (50% environ du budget). La MFR de Quetigny dont Thierry Hubert est le directeur était purement agricole au départ puis elle s’est développée vers le social. Actuellement 300 jeunes ont été formés en 2007. Avec 5 filières : secteur agricole, secteur de réorientation pour les élèves en échec (classe de 4ème), secteur tertiaire, secteur médico-social, secteur commerce et secrétariat. Un taux excellent de réinsertion prouve l’intérêt, s’il en était besoin, de l’apprentissage avec un internat pour certains élèves et un projet éducatif : respect de l’autre, respect de soi-même, respect de l’environnement. Un système de sanctions positives existe sous forme de travail d’intérêt général au sein de la MFR.
Ensuite ces structures se développent partout dans le monde sous l’impulsion des maisons françaises, en Afrique de l’Ouest et en Amérique du Sud.

Projet MFR Madagascar
Les MFR de basse et haute Normandie avec la MFR de Quetigny se sont partagé la tâche de développer plusieurs MFR à Madagascar depuis 2002.
L’enseignement porte sur la culture du riz et de toutes les plantes alimentaires, pour les garçons et la couture pour les filles. On enseigne en particulier une méthode différente de la méthode ancestrale traditionnelle, qui, en repiquant le riz en ligne avec un calendrier plus adapté, augmente le rendement de 30%. Il se développe par l’enseignement, en MFR un projet qui apporte la possibilité de faire l’élevage de la carpe au milieu des rizières.
Les bases du réseau malgache existent car plusieurs MFR fonctionnent déjà avec à leur tête un directeur, un président nationaux et un centre formateur d’enseignants. Douze MFR Fonctionnent à ce jour et plusieurs sont en projet
A Madagascar, la terre est partagée entre les enfants lors des successions, ce qui génère un problème de surface des cultures de plus en plus petites, d’où la nécessité d’améliorer les rendements et de trouver des solutions collectives pour augmenter la surface des propriétés foncières
Pour une des MFR visitées, le chef coutumier, qui a la haute main sur la vente des terres, a donné un terrain pour construire des nouveaux locaux, quittant un local mal adapté prêté par la commune. Il y a là une aide à apporter
Une seconde maison bute après plus de cinq ans de fonctionnement sur la difficulté de trouver le bâtiment adéquat pour accueillir 20 élèves.
Avec une moyenne de 5 enfants par famille, il y a urgence à développer la formation de la jeunesse dans ce pays qui est un des plus pauvre de la planète et qui est à ce jour essentiellement agricole. L’aide internationale qui subvient à 20% du budget national malgache est suspendue depuis 2009 pour des raisons politiques aggravant la situation économique.
L’aide à ces MFR structures solides avec une administration fixe, responsable soutenue par les familles semble tout à fait possible. Ce pourrait être un bon sujet d’AIPM, Jean ayant rencontré 3 clubs Rotary locaux qui montrent beaucoup d’intérêt et semblent prêts à s’impliquer, à confirmer !

Patrick GOUDOT


Accueil du site > Actualités Rotary > Archives 2011-2012 > MFR Madagascar et Quetigny


Crédits : www.site-rotary.fr : création site Internet Rotary Club © 2019